Seny Dieng, un intérimaire de choix

0

Seny Dieng, brillant intérimaire dans les cages du Sénégal lors de la CAN 2021, au Cameroun, aura l’occasion de rappeler toutes ses qualités, avec le forfait d’Edouard Mendy (Chelsea) pour les deux prochains matchs amicaux des Lions.

Le gardien de but des Queens Park Rangers avait réussi, à la CAN, à apporter de la confiance dans les buts sénégalais, malgré l’absence du titulaire au poste. Ses prestations contre le Zimbabwe (1-0) et la Guinée (0-0) notamment ont fait de Dieng un recours fiable dans les cages des Lions.

Il peut être considéré désormais comme plus qu’un suppléant, d’autant qu’il se perfectionne en Championship (D2 anglaise).

Seny Dieng a pourtant eu un début poussif avec les Lions, avec lesquels il a commencé dans la difficulté, lors d’un match de qualification de la CAN 2021 contre l’Eswatini à Thiès (1-1), en mars 2021. Un match joué en présence de son père, qui tenait à se rendre au stade.

S’il n’est plus possible pour personne d’imaginer la sélection nationale sans Edouard Mendy, solide au poste en dépit d’un début de saison contrasté, il faut dire que Dieng rassure son monde autant qu’il peut passer inaperçu.

Né à Zurich (Suisse) le 23 novembre 1994 d’un père sénégalais et d’une mère suisse, le gardien de but international est loin de l’image du footballeur pressé que présentent certains médias de son pays de naissance.

Le portier sénégalais a d’abord commencé à sortir du lot à 16 ans, quand il a été repéré par les Grasshoppers de Zurich, avant de se faire une place, trois ans plus tard, comme troisième gardien (déjà) de l’effectif professionnel de ce club, derrière Roman Bürki et Davide Taini, de nationalité suisse tous les deux.

En manque de temps de jeu en février 2016, il avait décidé de quitter le club de Zurich pour se mettre au service de Duisbourg, en Bundesliga 2, en Allemagne.

Quatre mois plus tard, ce club étant relégué en division inférieure, il doit encore bouger et ‘’obtient de faire un test à Rochdale, club de troisième division anglaise’’, un recul qui ressemblait pour certains observateurs de son pays de naissance à ‘’un début d’enterrement’’.

Contre toute attente, son destin bascule quand il est repéré en 2016 par un scout de Queens Park Rangers, son club actuel.

Seny Dieng a été prêté plusieurs fois, à Stevenage (quatrième division anglaise), Dundee (Premier League écossaise) et Doncaster (troisième division anglaise), où il devient enfin titulaire.

‘’J’ai fait de gros progrès’’

Toute cette expérience accumulée amène Queens Park Rangers à lui faire confiance en janvier 2020.

‘’Le coach Darren Moore m’a enfin donné la confiance dont j’avais besoin. Je ne risquais plus ma place à la moindre erreur, et j’ai fait de gros progrès’’, avait expliqué Seny Dieng aux médias suisses.

Depuis plus d’un an, il s’est imposé à Loftus Road, le stade des Queens Park Rangers, ce qui lui a valu d’être appelé en sélection nationale sénégalaise par Aliou Cissé en mars 2021.

Bien installé à Londres, Dieng, dont le contrat a été prolongé jusqu’en 2024, est désormais un titulaire incontestable dans un club de tête de la Championship, qui est considérée comme le championnat le plus dur du monde.

En raison de son statut actuel et de son parcours, il a dû naturellement manquer à son club lors de la course pour la montée en Premier League, durant la saison 2021-2022.

Avec le Sénégal, il a joué deux matchs d’affilée de la CAN 2021, avant de rentrer dans les rangs pour laisser sa place au titulaire, Edouard Mendy.

Seny Dieng a fini, malgré tout, par marquer les esprits. Aujourd’hui, il est d’autant plus sollicité que le portier numéro 2 des Lions, Alfred Gomis, est en manque de compétition.

Un point à ne pas négliger et qui comptera chaque fois que le staff sénégalais sera amené à réfléchir sur le choix de joueurs à convoquer.

Déjà pour le match contre la Bolivie, ce samedi, à Orléans (France), où on attend des Lions, malgré les nombreuses absences, qu’ils rendent une copie propre pour rassurer leurs supporters, à un peu moins de deux mois du Mondial prévu au Qatar (20 novembre-18 décembre).

Après le match de samedi contre les Boliviens, les Lions seront opposés, mardi, aux Iraniens pour un autre match de préparation de la Coupe du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.