Lutte : Les nouvelles mesures fortes du CNG pour la saison 2022-2023

0

Après la parole, les actes. Comme il l’avait annoncé lors de son arrivée, Bira Séne, président du Comité national de gestion de la lutte sénégalaise (CNG), a pris une batterie de mesures pour la saison 2022-2023.

La première mesure majeure est la durée des combats, qui a été revue à la baisse. Ainsi, pour les combats préliminaires, le temps passe de 25 à 15 minutes (2×5 minutes et éventuellement une prolongation de 5 minutes). Concernant les combats-leaders, le temps passe de 40 à 25 minutes (2×10 minutes et une éventuelle prolongation de 5 minutes).

Concernant les cagoulards, ils seront non seulement obligatoirement identifiés mais ne pourront même plus accéder dans l’arène. Pour ce qui est des coaches, ne seront plus acceptés que ceux qui ont passé la formation au CNG. Aussi, ils devront maintenant obligatoirement se munir d’une serviette, d’une bouteille d’eau et d’une tenue de sport, rapporte Igfm. Telle sont les mesures annoncées hier par le CNG.

Il y a également d’autres mesures sur lesquelles le CNG pourrait revenir. Il s’agit notamment de l’heure des combats. Le CNG avait retenu de désormais démarrer les combats à 16h00 et de siffler le combat-leader à 19h00. Mais, vu l’insistance des promoteurs qui ont demandé qu’on revoie ces deux dispositions, il n’est pas exclu que l’instance dirigeante de la lutte y apporte quelques petits réglages. Par exemple, un promoteur a proposé qu’on relève l’heure à 16h45. Et le CNG pourrait le leur concéder puisqu’il n’a pas été aussi flexible sur ces deux points.

D’autres points ont été soulignés par le CNG. C’est le cas du cumul des fonctions. Il ne devrait plus être autorisé à quelqu’un, dorénavant, d’être à la fois promoteur, manager, entre autres fonctions cumulables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.