Promotion et développement de l’économie sociale et solidaire : Les engagements de Barthélémy Dias

0
Promotion et développement de l’économie sociale et solidaire : Les engagements de Barthélemy Dias
Pour asseoir des stratégies et promouvoir le secteur de l’économie sociale et solidaire, l’État du Sénégal accompagne la ville de Dakar pour l’organisation du Forum mondial de l’économie sociale et solidaire. Le comité de pilotage dudit forum a été installé ce jeudi. 
 
D’ailleurs, la loi  d’orientation qui donne de nouvelles compétences aux collectivités territoriales dans le développement économique en matière de promotion et de financement des acteurs de l’économie sociale et solidaire a été votée. 

 
Selon le maire de Dakar Barthélémy Dias, « cet encadrement juridique vient à son heure, car dans le domaine de la réglementation, les maires et élus locaux ont souvent tendance à ne regarder que le Code des collectivités territoriales avec les compétences dites transférées. »
 
Pour lui, la maire de Dakar et le ministère de la Microfinance et de l’Économie sociale et solidaire ont quelque part la même cible, à savoir les jeunes opérateurs économiques ou les jeunes à la recherche d’emploi, mais aussi les femmes. C’est pourquoi, dit le maire, « il est normal que nous puissions fédérer nos actions et opérer une synergie dans la recherche de solutions communes afin de satisfaire la forte demande des acteurs de l’économie sociale et solidaire à tous les niveaux ».

 
Les engagements de la mairie de Dakar dans le domaine de la promotion et du développement du secteur de l’économie sociale et solidaire se traduisent par la formation et la sensibilisation à l’entrepreneuriat, la mise en place d’un fonds de crédit afin d’en faciliter l’accès aux acteurs de l’économe sociale et solidaire, et l’appui aux stratégies d’insertion économique. S’y ajoutent l’accompagnement des femmes et des jeunes pour une meilleure gestion de leurs activités, la création d’activités permanentes de mobilisation de milliers de jeunes volontaires dans divers secteurs à travers les subventions accordées aux ASC. 
 
Selon l’édile de Dakar, le constat est que les ressources allouées aux femmes et aux jeunes, et le rôle social qu’ils jouent dans le développement local sont faibles. Aussi, il faut prévoir l’encadrement, l’assistance et le suivi de l’ensemble des projets proposés au niveau local par les acteurs de l’économie sociale et solidaire. « La réflexion est déjà entreprise au niveau de la ville de Dakar et a abouti à la création de plusieurs structures dédiées à l’encadrement et à la formation des porteurs de projet ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.