Présidence de l’assemblée nationale : Pastef insiste sur son choix

0

À quelques jours de l’installation du bureau de la 14e législature de l’assemblée nationale du Sénégal, les chances d’avoir un candidat consensuel pour l’inter-coalition Yewwi-Wallu sont infimes. Pour le chargé de communication de Pastef à Médina Baye, il n’est pas question pour la formation politique de Ousmane Sonko de ne pas avoir un candidat. « Malgré la suppression de la liste des titulaires de la coalition Yewwi Askan wi par le conseil constitutionnel, le Président Ousmane Sonko a été au front. Il a battu campagne et il est l’un des grands artisans de notre triomphe lors des législatives « , a tenu à éclaircir Baye Mbaye Niass.

Pour l’adjoint au maire de Kaolack chargé de l’environnement et du développement durable, l’engagement politique et les risques pris par le Président de leur parti doivent être récompensés.  » Il a fini de démontrer sa loyauté et son désintéressement mais cela ne doit pas être utilisés contre lui par ses alliés pour en faire un escalier », martèle-t-il encore.

Même s’il admet que le Président Ousmane Sonko, non élu sur les listes, est dans une position dans laquelle il ne peut pas exercer les charges de président de l’assemblée nationale, M. Niass rappelle que le Pastef regorge de cadres dont la compétence et la probité morale ne sont plus à démonter. » Le numéro deux du parti en l’occurrence Birame Souleye Diop est un bon candidat au cursus académique éclatant. Il peut assurer la présidence de l’assemblée nationale et porter toutes les réformes nécessaires au bon fonctionnement de la deuxième institution du pays « , a conclu Baye Mbaye Niass.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.