Moustapha Diop sur l’usage de la langue française : « Cheikh Oumar Hann dégoul toubab, mais… »

0
Cheikh Oumar Hann ministre de l’Education Nationale
Il n’y a pas de doute que la langue officielle du Sénégal, le français, est un outil de travail. Néanmoins, dans certains services et institutions de la République tels que les ministères ou même l’Assemblée nationale, l’usage de la langue française est une épine au pied de certaines personnalités.
 
Ainsi, face aux critiques et commentaires de certains Sénégalais sur le nouveau ministre de l’Éducation nationale qui a des soucis avec le français, le directeur de l’information de Walf TV, Moustapha Diop, considère qu’il serait bien d’avoir des dirigeants qui maîtrisent parfaitement la langue de Molière. Mais ce genre de profil d’intellectuel n’est toujours pas parvenu à sortir le Sénégal du gouffre.

 

 

 
Ainsi, le journaliste se pose la question de savoir ce que nous ont apporté les purs produits de l’école française.
 
« De 1960 à nos jours, ces intellectuels comme on dit n’ont quasiment rien réalisé de louable pour le pays, contrairement à ceux qui n’ont pas été dans ce circuit classique de l’école française », poursuit-il.  Moustapha cite par exemple les hommes d’affaires et chefs d’entreprise tels qu’El Hadj Ndiouga Kébé, Sidy Lamine Niasse, El Hadj Djily Mbaye, Serigne Mboup, entre autres.
De 1960 à nos jours, ces intellectuels comme on dit n’ont quasiment rien réalisé de louable pour le pays, contrairement à ceux qui n’ont pas été dans ce circuit classique de l’école française », poursuit-il.  Moustapha cite par exemple les hommes d’affaires et chefs d’entreprise tels qu’El Hadj Ndiouga Kébé, Sidy Lamine Niasse, El Hadj Djily Mbaye, Serigne Mboup, entre autres.
 

m.facebook.com/story.php?story_fbid=pfbid0WeyCVMUmqt2e5qc7StkM4vXnp8WKroiW4PcqfTHKtV2D9d2VH6PYkzNesjBU6Rr3l&id=533881297&sfnsn=mo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.