Amsatou Sow Sidibé juge l’Assemblée Nationale illégitime

0

Les députés de la quatorzième législature ne sont pas légitimes. C’est ce qu’a semblé déclarer Amsatou Sow Sidibé. En visite à touba, la patronne du mouvement « Car Leneen » affirme que les élections législatives ne se sont pas déroulées dans les règles de l’art.

En visite dans la ville sainte de Touba à quelques jours du Grand Magal, Amsatou Sow Sidibé a profité de l’occasion pour se prononcer sur l’installation des députés de la quatorzième législature. Le leader de « Car Leneen », qui ne s’est sans doute pas toujours remise de son problème de parrainage avec le député Pape Djibril Fall, juge visiblement l’Assemblée nationale illégitime. « Je souhaite que l’Assemblée nationale soit une bonne Assemblée nationale où des lois propices à la protection des populations soient votées, une Assemblée nationale où on va contrôler l’action du gouvernement. Et une Assemblée nationale où on ne va pas se crêper les chignons. J’ai peur par rapport à ça », a-t-elle déclaré

Poursuivant, Amsatou Sow Sidibé a ajouté : « Alors, je vais vous dire que je fais partie des personnes qui étaient sceptiques sur les élections législatives parce que j’avais le sentiment que le droit n’était pas totalement dit, qu’on avait des listes qui présentaient quelques bizarreries, des listes qui ne tenaient pas compte de l’indivisibilité des listes. Des élections où l’irrecevabilité des listes en cas de non-respect de la parité n’a pas été une réalité. Donc, il y a eu des élections. Je ne sais pas si je dois féliciter ceux qui ont été élus parce que je pense que ce sont des élections qui n’ont pas suivi les règles qu’il fallait suivre ».

Pour rappel, à la veille des élections législatives, la patronne du mouvement « Car Leneen » avait porté de graves accusations contre Pape Djibril Fall, lui demandant de lui restituer ses listes de parrains. À travers un enregistrement audio, Amsatou Sow Sidibé explique les conditions de la création d’une coalition entre son mouvement et « Les serviteurs ». Elle soulignait que l’engagement et l’éthique étaient les principes qui sous-tendaient leur coalition et qu’elle ne parvient plus à joindre son « allié » depuis qu’il a reçu des parrains par l’entremise de son émissaire le Dr. Sèye. La candidate à l’élection présidentielle de 2012 dénonçait le mutisme dans lequel s’était emmuré le journaliste depuis des jours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.