Elections locales et législatives : Ces profils qui enfoncent davantage Macky Sall

0
Macky Sall

Pur produit de l’ancien président Abdoulaye Wade, Macky Sall est qualifié comme un « génie » politique à l’image de son mentor. Depuis son accession à la magistrature suprême en 2012, le chef de l’Etat pose des actes menant à réduire l’opposition à sa plus simple expression. L’une des manières pour lui d’y arriver est de vider les rangs de ses adversaires. Le locataire du Palais n’hésite même pas à recruter les tocards de la politique sénégalaise. Malheureusement, ces « ratés » ont fait disparaître le génie politique de Macky devant de nouveaux adversaires.

S’il y’a un homme politique dégouté, c’est surement Macky Sall. Voilà un président qui a le plus mauvais entourage de ce pays. Les personnes qui l’entourent passent des longueurs de journées à comploter, son gouvernement est gangréné par des ministres nuls qui sont incapables de remplir pleinement leurs fonctions. Pour ne rien arranger, le locataire du Palais a pris sous son aile tous les « ratés » des autres coalitions. Le recrutement de transhumants était la dernière trouvaille du président pour faire face à la meute de jeunes loups conduite par Ousmane Sonko.

Pour contrecarrer le leader de Pastef et son projet, Macky Sall a extirpé Idrissa Seck de l’opposition. Devenu un élément incontesté du « Mburrok Soow », l’actuel président du Conseil Economique Social et Environnemental devait permettre à son bienfaiteur d’avoir le contrôle à Thiès. Mais Macky Sall et « Ndamal Kadior » ont vite été rattrapés par la réalité politique. Une réalité qui n’est autre que les Thiessois ne veulent plus voir Idy même en peinture. La preuve, lors des dernières élections Benno a été battue par une coalition de novices en politique.

Toujours dans son intention d’écraser Ousmane Sonko et les autres « résistants » de Yewwi Askan Wi, Macky Sall est allé pêcher Bamba Fall, pour qu’il vienne en renfort à Seydou Guèye et Cheikh Ahmed Tidiane Bâ. Hélas ! Là aussi c’est un autre échec de la part du commandant en chef. Non seulement Benno Bokk Yakaar a encore perdu Dakar, mais le transhumant socialiste et les hommes de Macky ont été battus. Une nouvelle humiliation qui démontre clairement que les sénégalais n’aiment pas les traitres. Comme n’a cessé de le démontrer Xibaaru, les électeurs n’ont pas voté pour l’opposition. Ils ont sanctionné Macky et ses tocards.

De tous les transhumants recrutés par le chef de l’Etat, ceux de Rewmi et Bamba Fall sont les pires. Voilà des personnes qui, depuis leur arrivée, n’ont rien apporté à Benno Bokk Yakaar si ce n’est de l’humiliation. Les résultats des élections législatives en sont la preuve formelle. Thiès qui a toujours été le bastion des Rewmistes est tombé sous l’escarcelle de Yewwi Askan Wi. Pourtant un ministre de la République et un président de Conseil, avec des moyens colossaux, ont battu campagne dans la cité du rail. On image le dépit que Macky pourrait ressentir après son erreur de casting.

Maintenant, le chef de l’Etat a la possibilité de rectifier le tir. A moins de deux ans de la fin de son dernier mandat, Macky Sall aura la lourde tâche d’avoir un nouveau gouvernement. Ces nouveaux ministres devront être en mesure de répondre aux besoins d’une population qui a tourné le dos à ses gouvernants. Le « Macky » ne doit plus être un refuge pour des sangsues en quête de postes politiques. Il se doit d’être le reflet d’une République qui se respecte pour freiner l’extrémisme politique de certains leaders de l’opposition. Macky ne pourra jamais arriver à un tel degré s’il continue de recycler des transhumants vomis par tout le monde.

Il faut concéder une chose à Ousmane Sonko, c’est qu’il a réussi à faire trébucher Macky Sall. Si le phénomène Sonko n’avait pas fait son apparition dans le landerneau politique, le chef de l’Etat ne se serait jamais lancé dans cette dangereuse mission de cheminer avec des personnes vomies par les sénégalais. Malheureusement, il est tombé dans le piège fatal du leader de Pastef. Mais tout n’est pas encore perdu et le patron de Benno, transformé en recruteur dans le mercato politique, a une dernière carte qu’il pourrait jouer contre Sonko.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.