Diffamation, injures… : pourquoi Nabou Dash n’est pas en prison

0
Nabou Dash
Nabou Dash est libre, malgré les charges qui pèsent sur elle. Celle qui se nomme Seynabou Kébé, à l’état civile, est poursuivie pour diffamation, injures publiques, divulgation de la vie privée et menace. 
 
Arrêtée et placée en garde à vue mercredi dernier, suite à la plainte de son époux, Yaram Mbergane, elle a été finalement libérée pour raisons de santé. D’après le spécialiste qui l’a consultée à Fann, la mise en cause souffre d’un «trouble bipolaire en phase d’excitation». 
 
«On ne peut pas poursuivre un individu en état de démence, tranche dans L’Observateur Me Abdy Nar Ndiaye, avocat à la Cour, en se basant sur l’article 50 du Code pénal. Il n’y a ni crime ni délit parce qu’au moment où il commettait ces faits, il n’avait pas toutes ses facultés mentales requises.»
 
À partir de ce moment, explique l’avocat, «les actes commis ou les propos proférés n’ont aucune valeur juridique. En conséquence, on ne peut pas le poursuivre pour une quelconque infraction pénale».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.