Une Gp vole les 13 millions d’un homme d’affaires

0

Le moyen de défense d’Aïssatou Guèye Thioune a été inopérant à la barre du tribunal des flagrants délits Dakar. Attraite pour 13 millions francs, la Gp de 38 ans a prétendu avoir oublié l’argent dans le taxi qui l’a transportée à l’aéroport de Diass. Reconnue coupable d’abus de confiance, la prévenue a écopé de deux mois de prison ferme.

Divorcée, Aïssatou Guèye Thioune s’était lancée dans le métier de Gp (gratuité partielle) pour subvenir aux besoins de ses enfants. Elle a fait cinq années dans ce business à haut risque. Lors son dernier voyage, la trentenaire avait été sollicitée par Souleymane Dia qui lui a remis 20.000 euros, soit 13.100.000 francs. Une somme que la dame devait remettre au fournisseur de Mor Kandji, établi en Turquie. Une fois à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass, Aïssatou a joint son mandant pour lui dire qu’elle a laissé l’argent dans un taxi. N’en croyant pas ses oreilles, Souleymane Dia est allé sur-le-champ à la Division des investigations criminelles (Dic) en compagnie de la mise en cause pour porter plainte. Aïssatou Guèye Thioune sera déférée, puis écrouée pour abus de confiance le 17 août 2022.
Devant le tribunal des flagrants délits de Dakar ce mercredi 31 août, la prévenue a soutenu avoir pris un taxi à 17h. Arrivée à l’aéroport, elle a constaté disparition de son sac à main contenant les 20.000 euros au moment où l’agent contrôlait son passeport. « J’ai oublié le sac dans le taxi. Inquiète, j’ai demandé à Oustaz Assane de faire passer l’information à la Tfm. Sur proposition de Souleymane Dia, on s’est rendu à la Dic à 23h », a relaté la mère de famille. A l’en croire, c’était la troisième fois que Souleymane Dia la commissionnait et les deux premiers montants étaient beaucoup plus importants. Aïssatou Guèye Thioune a, par ailleurs, signalé qu’elle ne connait pas la partie civile Mor Kandji. Ce que celui-ci a confirmé.Souleymane Dia a, pour sa part, souligné que l’argent appartient à Mor Kandji. « La prévenue devait s’envoler pour la Turquie à 21h. Mais, elle m’avait appelé pour me dire que le vol allait accuser un retard. À 22h, elle me fait part de la disparition de l’argent. J’ai du mal à croire qu’elle l’a oublié dans un taxi. Elle n’était même pas en mesure de me montrer son billet d’avion », a asséné M. Dia.

Pour la réparation du préjudice de la partie civile, Me Ibrahima Mbengue a réclamé 12 millions francs, après avoir reçu un acompte de 3 millions francs. Pour le maître des poursuites, il n’y a aucun élément objectif prouvant que la comparante a laissé l’argent dans un taxi. A cet effet, le représentant du Ministère public a sollicité six mois, dont trois mois ferme. « On devait lui accorder une présomption de bonne foi. Elle est dans le besoin de retrouver ses enfants », a plaidé un des conseils de la défense. Le juge a finalement condamné la prévenue à six mois, dont deux mois ferme et à verser 10,5 millions francs à la victime.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.