« Son limogeage n’est pas dû aux résultats », ce qui s’est passé entre Tuchel et son président révélé

0

A la surprise générale ce mercredi, Thomas Tuchel a été limogé de son poste d’entraîneur de Chelsea. Un limogeage qui arrive quelques heures après la défaite des Blues face au Dinamo Zagreb lors de la première journée de la Ligue des champions. Mais d’après le journaliste anglais Ben Jacobs, Todd Boehly, président de Chelsea, n’a pas seulement limogé Tuchel à cause des résultats du club.

D’après le journaliste anglais, le mercato de Chelsea a été le premier point qui a tendu les relations entre les deux hommes. Boehly, chef d’entreprise chevronné, était en contact (au téléphone) avec Tuchel sur tous les dossiers, mais au moment le plus important, la communication se coupait. Tuchel lui aurait ensuite fait savoir qu’il souhaite seulement se concentrer sur le football. Ce qui n’aurait pas plu au ptron des Blues, qui voulait que son coach soit impliqué dans les transferts et qu’il contacte des joueurs comme le font certains coachs.

« Chelsea a limogé Thomas Tuchel. Il a été informé ce matin. La décision n’est pas seulement due à des résultats mitigés ou à une réaction à la mauvaise défaite du Dinamo. Cela fait également partie d’un été plus large de changement stratégique. Les nouveaux propriétaires américains avaient bien l’intention de rester avec Tuchel lors de leur arrivée. Et en dépensant plus de 270 millions de livres sterling, ils l’ont soutenu avec une dépense record. Mais il y avait des doutes (et éventuellement des frictions) sur la façon dont il a géré la transition de propriété », déclare Ben Jacobs

« Tuchel a reçu plus de responsabilités et finalement d’autorité. Dans une certaine mesure, chaque manager le souhaite, mais avec Boehly en tant que directeur sportif par intérim, le rôle de Tuchel est devenu crucial. Boehly et Tuchel étaient en contact quotidien, souvent pendant des heures. Il y avait un flux constant d’appels. Tuchel est devenu frustré pendant la fenêtre des transferts et la communication a parfois été interrompue au moment où la contribution de Tuchel était le plus nécessaire. C’était assez apparent parfois en Amérique. Tuchel voulait se concentrer sur le football. Les nouveaux propriétaires, en revanche, ont estimé qu’il aurait pu faire plus pour faciliter les transferts. C’était très évident pendant certaines parties de la poursuite ratée de Raphinha et Jules Kounde. Xavi faisait bien plus partie du terrain. Au final, il y avait le sentiment, même devant des résultats indifférents, qu’un nouveau manager pourrait être meilleur pour une nouvelle ère. C’est aussi en partie parce que le mandat d’Abramovich était si atypique à bien des égards qu’il pourrait être plus facile avec un nouveau patron », explique-t-il.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.