Prix à la consommation : toute hausse indue sera ’’sévèrement sanctionnée’’

0

La ministre en charge du Commerce et des PME, Aminata Assome Diatta, a mis en garde, lundi, contre toute hausse indue sur les prix des denrées de grande consommation, menaçant de ’’sévères sanctions’’ tout commerçant refusant de se conformer aux ‘’mesures édictées’’.

‘’Les commerçants doivent être solidaires avec les consommateurs et veiller à ce que les prix soient accessibles parce que nous sommes dans un Etat et tout manquement aux mesures édictées sera puni sévèrement’’, a-t-elle déclaré lors d’une réunion consacrée à l’approvisionnement du marché en prélude du Grand Magal de Touba, prévu le 15 septembre.

Aminata Assome Diatta a particulièrement mis l’accent sur la nécessité pour les services du commerce de veiller à l’application stricte des prix fixés pour le riz, le sucre, l’huile, l’oignon, la pomme de terre et les produits en vente libre sur la base de contrôle des factures d’achat avec possibilité de retrait des rayons si des coûts exagérés sont constatés.

Elle a dans ce cadre demandé aux distributeurs de gaz de faire en sorte que des quantités importantes soient acheminées à Touba avec le respect de la mesure d’interchangeabilité des bouteilles de tous les fournisseurs.

‘’Des relevés quotidiens seront faits avec des agents assermentés sur place pour évaluer l’approvisionnement et les stocks afin qu’il n’y ait aucune difficulté pour le Magal, mais également pour veiller au respect des prix’’, a promis Aminata Assome Diatta.

Elle a ainsi annoncé qu’elle effectuera jeudi une visite à Touba pour voir sur place le niveau d’approvisionnement.

En attendant, instruction a été donnée aux services du ministère du Commerce et des PME de faciliter l’injection sur le marché de pommes de terre issues du stock de sécurité de 4.000 tonnes qui se trouvent au Port autonome de Dakar en tenant notamment compte du niveau exceptionnel de consommation constaté à l’occasion du Magal de Touba.

‘’Il est vrai qu’il y a déjà sur le marché un stock de 5000 tonnes de pomme de terre local, mais les importateurs seront autorisés à passer une commande de 4000 tonnes de pomme de terre pour reconstituer le stock de sécurité’’, a souligné la minsitre du Commerce.

Elle a demandé aux commerçants de faire déjà leurs commandes, avant d’assurer que son ministère sera à leur disposition pour leur faciliter l’acheminement vers Touba.

‘’Le ministère a certes une responsabilité dans l’approvisionnement du marché, mais ce sont les commerçants qui font les commandes’’, a-t-elle rappelé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.