Non-respect des injonctions de l’agent, rébellion et refus d’obtempérer: Le jeune de 23 ans conduit sans permis, provoque un accident et…

0

Fallou Ndiaye, chauffeur de taxi clando, a heurté un véhicule. Interpellé, il n’avait pas de permis de conduire et avait expressément refusé de se soumettre à l’agent de police du commissariat de Dieuppeul. Le mis en cause a été déféré au parquet par les éléments du commissaire el Hadj Sow pour «conduite sans permis de conduire, non-respect aux injonctions de l’agent, refus d’obtempérer et rébellion».

D’aprés le récit de L’As, Frédéric Minkette, policier en service au commissariat d’Arrondissement de Dieuppeul, était de faction pour une mission de contrôle et de régulation sur la voie publique. C’est dans ces circonstances qu’il a été informé d’un accident de la circulation survenu sur l’allée Ababacar Sy, au niveau de la deuxième intersection, avant le rond-point « Jet d’eau ». L’agent de police Frédéric Minkette se rend sur les lieux de l’accident pour un constat d’usage. Sur place, il demande au conducteur du véhicule nommé Fallou Ndiaye de lui remettre les documents afférents à la conduite du véhicule. Mais ce dernier n’en détenait aucun. Sur ce, l’agent de police l’a invité à le suivre au commissariat de police pour immobilisation du véhicule. Mais ce dernier refuse catégoriquement, s’opposant farouchement aux injonctions de l’agent. Il s’est même donné en spectacle, se tenant devant le véhicule pour empêcher l’agent de police de l’emmener de force au commissariat. « D’abord, je lui ai demandé de conduire le véhicule au commissariat, il a refusé. J’ai demandé à mon collègue de prendre le volant et sans raison, ce dernier s’est opposé avant de se mettre devant le véhicule. C’est ainsi que nous l’avons maîtrisé et conduit au commissariat.

Arrivé au poste de police, le nommé Fallou Ndiaye s’est permis de proférer des insanités sur nous et devant plusieurs témoins », a accablé le limier. Interrogé à son tour, Fallou Ndiaye reconnaît à moitié les faits qui lui sont reprochés. Chauffeur de taxi clando, il renseigne qu’il roule sur la ligne 09 (celle allant du siège de la RTS au rond-point Liberté 6). Le 1er septembre 2022, vers les coups de 15 heures, dit-il, il a quitté le rond-point de Liberté 6 pour rallier les deux voies Niary Tally. Arrivé à hauteur de la banque BICIS qui se trouve près du rond-point « Jet d’eau », poursuit-il, il a heurté un véhicule. « Vu qu’il n’y avait pas de dégâts matériels graves, je m’étais arrangé avec le chauffeur et ce dernier m’avait tout bonnement laissé partir. Avant de quitter, un agent de police s’est présenté à moi et m’a demandé de lui remettre les documents afférents à la conduite du véhicule. Alors, je lui ai fait savoir que je ne détenais pas mon permis de conduire parce qu’un agent du commissariat de Grand Dakar m’avait verbalisé et avait consigné la pièce. Quant à la carte grise et à l’assurance du véhicule, je lui ai fait savoir que j’ignorais vraiment où elles ont été mises par le chauffeur titulaire. C’est ainsi que l’agent m’a notifié oralement qu’il allait immobiliser le véhicule. Je lui ai demandé de me donner le temps d’aviser son propriétaire mais en vain. Avant même que je puisse le convaincre, il m’a conduit au commissariat de Dieuppeul », a expliqué le mis en cause. Malgré ses dires, l’affaire a été close et transmise au procureur de la République près du Tribunal de Grande Instance de Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.