Médina Gounass : Les chiffres d’un véritable baby-boom…

0
Médina Gounass : Les chiffres d’un véritable baby-boom…
Plus de 240 accouchements sont enregistrés  au niveau de la commune de Médina Gounass, dans le département de Vélingara, par mois. Le taux de prévalence contraceptive y est de 6 %. Soit 20 points de retard par rapport au taux national qui est 26 %. 
 
Ce faible taux se justifie par la quasi-absence de pratique de planification familiale, à l’instar des autres cités religieuses du pays.  Pourtant, dans le district de Vélingara, les statistiques de la santé maternelle sont notoires depuis surtout la reprise effective du fonctionnement du bloc opératoire. Au moins 360 césariennes  ont été réalisées depuis l’ouverture, en 2021, du bloc de soins opérationnels d’urgence  de Vélingara, dans la région de Kolda.  
 
De plus,  124 évacuations obstétricales ont été effectuées en 2022 ; 29 autres interventions chirurgicales (myomectomie, salpingectomie, grossesse extra-utéri kystectomie, hystérectomie), selon le médecin-chef de district. 
 
Le docteur Omar Sané note aussi que  l’absence de banque de sang  favorise certaines évacuations  de parturientes qui ne peuvent pas être transfusées sur place.  La localité  comptait au moins 20 décès maternels par an  avant l’instauration du bloc. Aujourd’hui, il en est à moins de 10. « Aujord’hui, on est à moins de six décès par an. Cependant, des défis restent à relever. Il s’agit, entre autres, du plaidoyer pour une banque de sang/dépôt de sang et de l’augmentation des lits d’hospitalisation (14), et rendre aussi fonctionnelle la deuxième salle d’opération ».
 
Il faut noter que dans le cadre du Projet d’amélioration de la santé et du bien-être des femmes et des adolescentes du sud du Sénégal, la formation de médecins en soins obstétricaux d’urgence pendant six mois a été assurée. 
 
Le département de Vélingara, à lui seul, représente 42 % de la population de la région de Kolda et se distingue par un fort taux de mortalité maternelle due souvent à des causes évitables. Le bloc SOU de Vélingara n’était pas fonctionnel, le nombre d’évacuations en 2020 vers Tambacounda (95 km) ou Kolda (129 km) pour césarienne était de 264 parturientes. Le bloc est construit depuis 2003, mais n’était pas fonctionnel.  Il a été perfectionné  et équipé avec l’appui du Fonds mondial des Nations Unies pour la population. La formation d’un médecin SOU a été assurée. 
 
Un élan citoyen s’est alors déclaré au sein du département suivi du déclic de la mobilisation de ressources domestiques, avec un fort leadership local pour convaincre la population qui s’est engagée dans la collecte de fonds, avec la participation active de la diaspora, destiné à l’achat de matériel et de consommables en faveur de la fonctionnalité de ce bloc SOU, d’une enveloppe globale de 7 132 565 F CFA en deux mois. Ensuite, la réouverture du bloc opératoire a été effective le 23 janvier 2021, après une fermeture de deux ans, et constitue un élément essentiel du plateau technique d’un centre de santé SOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.