Le jeune sénégalais Mouhamed, tué à Dortmund avec une mitraillette : le procureur enquête sur cinq policiers !

0

Revirement dans l’affaire du jeune Mouhamed tué à Dortmund : Le 8 août à Dortmund, un policier a tiré sur un jeune (16 ans) armé d’un couteau avec une mitraillette, le blessant mortellement. C’était un cas tragique, cet adolescent a menacé de se suicider avec un couteau. Puis il aurait brutalement agressé les policiers qui voulaient l’aider. Un officier tire, le jeune sénégalais meurt plus tard à l’hôpital.

Coup de théâtre maintenant : l’opération policière aurait été disproportionnée. Outre la suspicion de lésions corporelles ayant entraîné la mort, des enquêtes pour homicide involontaire sont désormais en cours d’instruction contre le policier qui a tiré avec une mitraillette.

C’est dans un rapport intermédiaire du bureau du procureur de Dortmund, que le ministère de l’Intérieur a envoyé à la commission de l’intérieur du parlement de l’État. BILD détient le document confidentiel.

Le rapport énumère également les enquêtes sur d’autres policiers déployés. Littéralement, il y est dit : « L’enquête pour savoir si le policier qui a tiré les coups de feu avec la mitraillette est un suspect d’homicide involontaire est en cours. De plus, des enquêtes ont été ouvertes contre tous les autres policiers qui ont utilisé des armes ou des moyens contre le jeune lors de l’opération.

En outre, des enquêtes sont en cours « contre le policier responsable, qui a ordonné l’utilisation du dispositif de pulvérisation irritant et a également pris d’autres dispositions pour le déroulement de l’opération, pour incitation à des lésions corporelles dangereuses dans le cadre de ses fonctions ».

L’Office fédéral de la police criminelle est désormais également impliquée dans l’enquête. Le rapport précise : « L’appel d’urgence du soignant et le trafic radio des policiers qui ont été déployés ont été sécurisés et sont en cours d’évaluation.. L’appel d’urgence enregistré est évalué par l’Office fédéral de la police criminelle afin de clarifier davantage le processus exact – en particulier l’ordre chronologique.

Pour des raisons de neutralité, la police de Recklinghausen enquête sur l’affaire

A l’endroit de Nordstadt où Mouhamed est mort, des fleurs, des bougies et des photos le commémorent. Le jeune a depuis été enterré dans son pays natal du Sénégal (Afrique de l’Ouest).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.