Départ de Matar Ba, Gris Bordeaux n’arrive pas à comprendre : « Ces mots peuvent être lourds… »

0

Jamais la non reconduction d’un ministre n’aura suscité tant de réprobations. Ce dimanche, c’est au tour du lutteur Gris Bordeau de s’insurger contre la décision du chef de l’Etat de remercier Matar Bâ, le désormais ex ministre des Sports.

La tribune de Gris Bordeaux

«Consternation! Indignation! Tels sont les deux mots par lesquels j’ouvre mon cœur, comme tous les sénégalais d’ailleurs et de tous bords qu’ils soient car le sport brise les barrières politiques, religieuses et ethniques, suite à la publication de la liste du nouveau gouvernement.

Ces mots peuvent être lourds de sens mais suffisent pour caractériser l’absence dans ce conseil d’un très grand homme, une très forte personnalité: l’ex Ministre des Sports en l’occurrence Monsieur Matar Bâ, un homme de consensus et de dialogue, un homme de cœur, une personnalité qui a su fédérer toutes les sensibilités vives dans le monde sportif, du football à la lutte sans oublier le basket, les arts martiaux…

En tant que républicain et patriote, je fais partie de ceux qui pensent qu’il doit rester encore et encore pour faire les beaux jours du sport sénégalais considérant son bilan très reluisant. Que de trophées majeurs, de consécrations et d’infrastructures sous son magistère!

Je souhaite, par ailleurs, la bienvenue à son successeur le Ministre Yankhoba Diattara et l’encourage dans sa mission délicate de poursuivre les projets déjà ficelés dans ce monde très complexe. Cependant, même si l’Etat est une continuité, je juge le moment inopportun pour opérer un tel changement à la tête d’un secteur si stratégique de peur de susciter une démotivation chez les acteurs.

Justement nous avons l’exemple du mondial qui se profile à l’horizon et il était tellement familier aux joueurs, au staff, aux supporters, bref à tout l’encadrement qu’il laisse orphelin de sa jovialité.

Au même moment, les férus du sport sont abattus par le sort qui lui est réservé malgré tout son apport au monde sportif. Au nom des lutteurs, je témoigne à Monsieur Matar Bâ reconnaissance et gratitude pour tout ce qu’il a fait dans le secteur du sport et dont le secteur de la lutte qu’il a réussi à stabiliser et avec brio.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.