Bureau de l’Assemblée Nationale : les présidents de groupes en concertation

0

Les présidents de trois groupes parlementaires de l’Assemblée poursuivaient, mardi, en début d’après-midi, la concertation ouverte après la suspension des travaux afin de trouver un consensus sur l’ordre de répartition des postes au sein du bureau de l’institution parlementaire, a constaté l’APS.

Cette concertation fait suite à un désaccord soulevé par le président du groupe Yewwi Askan-wi, Birame Soulèye Diop, sur l’ordre de répartition des huit postes de vice-président. Une répartition paritaire basée sur la répartition proportionnelle donnant la priorité aux groupes ayant le plus de voix.

Le président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, avait indiqué un peu plus tôt que la Coalition Bennno Bokk Yakaar (majorité présidentielle) sortie première à l’issue des calculs avait proposé les députés Abdoulaye Diouf Sarr (premier vice-président), Aissata Sow Diawara (deuxième vice-président), Dr Malick Diop (Troisième vice-président) et Yeta Sow (quatrième vice-président).

La Coalition Yewwi Askan wi, à qui revient de droit les postes de cinquième, sixième et huitième vice- présidents n’avait pas alors proposé des noms, tandis que Wallu avait choisi Mamadou Lamine Diallo comme septième vice-président, a fait savoir le président de l’institution.

Faisant appel au règlement intérieur de l’Assemblée nationale, le président du groupe parlementaire Yewwi Askan Wi, Birame Souleye Diop, avait ainsi expliqué l’absence de proposition de noms en raison d’une absence de consensus sur la répartition des postes.

Selon lui, même si un accord avait été trouvé sur la méthode de calcul, la technique de répartition devait être revisitée de manière beaucoup plus équitable.

Pour sa part, le président du groupe parlementaire BBY, Me Oumar Youm, a soutenu que les trois groupes avaient d’un commun accord, lundi, convenu de se conformer aux articles 14 et 15 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, suivant la liste de répartition présentée par Amadou Mame Diop.

Des propos confortés par le président du groupe parlementaire, Amadou Lamine Thiam.

Au terme de ces explications, le président de l’Assemblée nationale a suspendu la séance pour une heure, en vue dit-il, de permettre aux différents groupes de trouver ’’un consensus pour un déroulement apaisé de la suite des travaux.’’

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.