Amadou Mame Diop veut une Assemblée nationale ’’d’action, de productivité et de travail’’

0

Le nouveau président de l’Assemblée nationale, Amadou Mame Diop, a invité les députés à travailler à faire de la 14e législature, un mandat d’action, de productivité et de travail, gages d’une consolidation des acquis de la démocratie sénégalaise.

« J’invite tous les députés, sans exception, à faire de cette législature, un mandat d’action, de productivité et de travail. Je serai, pour ma part, le président (…) de tous les députés », a-t-il déclaré après son élection, lundi soir, à la présidence de l’institution parlementaire.

Amadou Mame Diop a hérité du perchoir à l’issue d’une élection chaotique marquée par l’opposition d’un nombre important de parlementaire à l’organisation du vote. Nécessitant l’intervention de la gendarmerie, alors que les deux députés de la majorité et de l’opposition ne s’étaient pas entendus sur les procédures.

Membre de la coalition au pouvoir, Diop, pharmacien de formation, a obtenu 83 voix des 84 qui se sont exprimées.

Il a insisté sur le fait que les divergences sur les procédures traduisent une évolution politique. ‘’Profitons-en pour en faire un haut lieu de débat démocratique, de qualité où le dialogue fécond sera privilégié sur la confrontation.

Le maire de la commune de Richard-Toll, dans le nord du pays s’est ainsi dit ‘’honoré’’ du choix porté sur sa personne, réaffirmant sa détermination œuvrer pour ’’une législature forte, engagée dans la consolidation des acquis de la démocratie sénégalaise’’.

« Au-delà de nos colorations politiques, nous ne devons pas perdre de vue que nous sommes tous là au nom du peuple sénégalais et votons en son nom », a-t-il souligné tout en saluant la « diversité inédite » consacrant la marque de cette nouvelle législature.

Agé de 57 ans, le nouveau président de l’Assemblée nationale a promis « de veiller, à chaque instant au respecte strict du règlement intérieur’’ qui régit le déroulement de la vie de l’institution parlementaire.

« En tant que députés, nous sommes élus pour voter les lois après les avoir appréciés. Notre rôle sera aussi d’évaluer et d’apprécier les politiques publiques initiées par le gouvernement et d’émettre, au besoin, des recommandations’’, a-t-il rappelé non sans inviter les députés à dépasser les clivages politiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.