Affaire Force spéciale : Me Tall dément les aveux prêtés au militant de Pastef

0
Une certaine presse a prêté des propos à Yaya Cissé lors de son audition. Des aveux selon cette presse qui enfoncent le sieur. Son avocat, Me Abdoulaye qui a assister cette audition dénonce une tentative de manipulation car c’est un tissu de mensonge servi aux lecteurs. Sur sa page Facebook, la robe noire précise…
Salam chers concitoyens,
J’ai lu dans une certaine presse une information faisant état « d’aveux détonants » lors de l’audition de Monsieur Yaya Cissé dans les locaux de la Sûreté Urbaine et ce, devant son avocat que je suis.
Je tiens à informer l’opinion que cette information est fausse et mensongère.
Au contraire le sieur Yaya Cissé a contesté avec véhémence toutes les charges retenues contre lui. Il a été serein, cohérent et très limpide dans ses réponses. Il a réitéré les mêmes dénégations devant le Juge d’instruction. A ma grande surprise, 24 heures après, une certaine presse manipulée par des politiciens s’adonne à faire son sale boulot habituel, consistant à relayer à travers un article, le contraire de ce qui s’est passé durant l’audition. Quelle honte !
Tout cela dénote la mauvaise foi du régime en place avec ses antennes médiatiques qui passent tout leur temps à tenter de manipuler le peuple et mentir aux sénégalais pour vainement essayer de discréditer Pastef et son leader Ousmane Sonko.
Qu’ils sachent que c’est peine perdue car les sénégalais sont suffisamment intelligents pour comprendre leur dynamique complotiste et manipulatrice.
Monsieur Yaya Cissé, mis à part son handicap moteur, ne souffre d’aucune maladie. Il m’a rassuré qu’il ne compte pas changer de version malgré des pressions l’invitant à charger les autres inculpés.
A fin que nul n’en ignore.
Me Abdoulaye Tall
Avocat à la Cour
Conseil de Yaya Cissé

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.