Affaire de recrutement des Animateurs culturels dans la Fonction publique : Le président de l’ADAC Thierno Diagne Ba brise le silence

0
Affaire de recrutement des Animateurs culturels dans la Fonction publique: Le président de l’ADAC Thierno Diagne Ba brise le silence
Le recrutement par erreur de quatre administrateurs culturels dans la fonction publique continue d’alimenter les débats. Dans un communiqué rendu public lundi dernier, la coordination du Collectif des Animateurs Culturels juge que ce recrutement est partisan. Elle a dénoncé avec vigueur le tripatouillage récurrent des listes au ministère de la Culture et de la Communication.
 
 Le président de l’ADAC sort ainsi de son mutisme pour apporter des éclaircissements sur cette affaire. Selon ce dernier;  l’Association des animateurs culturels et des conseillers aux affaires culturelles (Adac) est en train de gérer la situation avec le Secrétaire général et le DAG du ministère de la Culture et de la Communication.

 
« Nous sommes en train de régler le problème avec diplomatie en échangeant avec le Secrétariat du ministère de la Culture bien vrai que nous constatons une erreur commise par le Ministère de la Fonction publique qui a recruté par ordre d’ancienneté et alphabétique en tenant pas compte de l’ordre de mérite. Nous pensons que le Ministère de la Fonction publique va régler la situation dès que possible en revenant  sur les critères d’excellence » a-t-il confié à Seneweb.
 
 Thierno Diagne Ba précise que l’ADAC n’est pas un syndicat. C’est une association nationale qui regroupe les cadres et  professionnels du Ministère de la Culture et de la Communication. Il a affirmé par ailleurs que l’ADAC restera fidèle au  principe d’une association.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.