Nguékokh : le film de la chute d’un redoutable policier escroc

0
Grogne à la Police: Les Gmi réclament leurs primes, accusent le lieutenant Djibril Camara
Nguékokh : le film de la chute d’un redoutable policier escroc

Issa Faye était recherché depuis un an par la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane. Il avait roulé dans la farine des commerçants, des vendeurs d’or et une dame à la Cité Mixta. Il est tombé avec ses complices à Nguékokh.

Issa Faye est un ripou, cette race de policier qui bascule du mauvais côté. Il a été arrêté à Nguékokh. Ancien élément de la Sûreté urbaine (SU) de Dakar, qui a également servi à Tamba, il était depuis un an sous le coup d’un mandat d’arrêt. Il était traqué par les éléments de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane pour une affaire de vol d’or et de braquage.

Les faits se sont déroulés à Ouest-Foire. Le 11 septembre 2021, deux commerçants débarquent dans un appartement de ce quartier de Dakar. Ils sont venus acheter de l’or auprès de Serigne Djiby Fall. Après avoir reçu le produit, ils comptent les billets de banque et les remettent au vendeur.

 

 

 

Mais avant de prendre congés, un policier, un gendarme et deux indicateurs de la police débarquent. Ces derniers accusent Serigne Djiby Fall de trafic de drogue et enferment les deux commerçants dans une chambre. C’était un coup monté.

Serigne Djiby Fall est le cerveau de la bande. Il avait demandé à un de ses complices nommé Mass de louer l’appartement. C’est après avoir attiré les deux commerçants et conclu la fausse vente d’or que les quatre autres éléments du gang sont entrés en action.

 

 

 

Le policier et le gendarme appartenaient bel et bien aux corps dont ils se réclamaient. Le premier, c’est Issa Faye et le second se nomme Pape Ndongo Niang. Les indicateurs de police officient à la brigade de Pikine (Mamadou Diagne, 32 ans) et au commissariat de Nimzatt à Guédiawaye (Cheikh Ahmet Tidiane Ba, 28 ans). Le quatuor n’intervenait pas dans le cadre d’une mission légale. Ils portaient d’ailleurs des armes factices et des faux brassards de police.

Un policier et un gendarme en cavale

Après leur coup, ils se sont partagé le butin le soir. Mais très vite la Section de recherches se lance à leurs trousses. Les gendarmes mettent la main sur Serigne Djiby Fall. Ils l’utilisent pour épingler les autres membres de la bande. Le mis en cause joue le jeu en contactant ses complices et en leur faisant miroiter un autre bon coup.

Ne se doutant de rien, Mass, Issa Faye, le gendarme et les deux indicateurs se pointent au lieu du rendez-vous. Les pandores lancent l’assaut. Le gendarme et le policier réussissent à s’enfuir. Mass et les deux indicateurs sont arrêtés. Avec le cerveau, le trio est déféré au parquet le 23 septembre 2021.

 

 

 

Issa Faye était jusque-là dans la nature avec le gendarme Pape Ndongo Niang et un certain Ibrahima Ndiaye dont le rôle dans cette histoire n’est pas été précisé.

Issa Faye et son complice Khadim Diakhaté sont tombés à Nguékokh à cause d’une escroquerie portant sur de l’huile pour une valeur de 65 millions de francs CFA. Leur victime est un vieux commerçant établi à Touba. Ils lui ont passé une commande d’huile pour 30 millions de francs CFA. Le commerçant leur livre le produit dans un entrepôt aux Parcelles Assainies.

Quelques jours après, ils passent une nouvelle commande, cette fois-ci pour 35 millions. Nouvelle livraison de l’huile à l’endroit indiqué.

Mais le vieux commerçant aura la surprise de sa vie en se rendant à sa banque. Ils découvrent que les montants dus (30 et 35 millions, soit 65 millions) n’ont pas été virés comme indiqué. Que les bordereaux de versement que Issa Faye et Khadim Diakhaté lui ont remis étaient faux.

Un mode opératoire huilé

Le mode opératoire de ces escrocs était huilé et difficile à détecter. D’après L’Observateur, qui a révélé cette affaire dans son édition de ce mercredi, les deux escrocs ciblaient un commerçant grossiste, peu importe son secteur d’activités. Ils passent une grosse commande de plusieurs millions et demandent à leur victime ses coordonnées bancaires. Ils attendent le vendredi soir, quelques instants avant la fermeture des banques, pour faire un virement dans le compte du commerçant.

Seulement, poursuit le journal, au lieu de virer par exemple 30 millions de francs CFA, ils retranchent trois zéros et débloquent 30 mille. Ensuite, ils scannent le reçu et ajoutent trois zéros avant d’envoyer le bordereau au commerçant qui n’y voit que du feu.

 

 

 

L’étape suivante de leur escroquerie consiste à mettre la pression sur le commerçant pour qu’il livre la commande durant le weekend. Entre-temps, ils louent un magasin où ils stockent la marchandise quelques heures après sa livraison avant de la déplacer vers un autre lieu, histoire d’effacer leurs traces.

C’est le lundi d’après que les commerçants floués découvrent l’arnaque en consultant leurs comptes bancaires.

L’Observateur renseigne que Moustapha Lèye, un vendeur d’appareils électroménagers à Sandaga, est leur première victime. Ils lui ont pris une valeur de 18 millions. Son matériel a été acheminé en Gambie. Il a été alerté par d’autres commerçants informés de sa mésaventure et qui ont reconnu sur des sites de vente en ligne les appareils volés.

Moustapha Lèye porte plainte et obtient l’arrestation des mis en cause en Gambie. Issa Faye, qui s’était présenté en Gambie comme un électricien, réussit à sortir de prison avec son complice.

Multirécidivistes

De retour au Sénégal, ils reprennent service. Mais, ils sont tombés au moment où ils pensaient avoir roulé dans la farine le vieux commerçant de Touba.

Étant le seul vendeur du type d’huile volé par Issa Faye et Khadim Diakhaté, ce dernier alerte plusieurs de ses collègues commerçants à travers le Sénégal. On lui signale que le produit a été retrouvé à Nguékokh. Il porte plainte. Le duo ainsi qu’un chauffeur de taxi «Allo Dakar» et le conducteur du camion transportant l’huile, sont arrêtés.

Pour se tirer d’affaires, Issa Faye demande le concours d’un policier. Ce dernier câble un contact à la gendarmerie à Dakar pour obtenir la libération du mis en cause. C’était peine perdue. Ordre est donné aux éléments de la gendarmerie de Nguékokh de ne pas lâcher Issa Faye et Cie. Il leur est précisé que ce dernier était recherché depuis près d’un an.

 

 

 

L’Observateur rapporte que Issa Faye et Khadim Gadiaga sont des multirécidivistes. Le premier est aussi impliqué dans une affaire d’escroquerie à la Cité Mixta; une dame l’accuse d’avoir vendu les meubles de son appartement. Le second, pour sa part, a été arrêté dans le passé pour le même délit à Matam, à Dakar et en Gambie, notamment.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.