3éme mandat: Bouhari, le président du Nigeria avertit Macky Sall

0
Macky Sall

Le président Nigérian, Muhammadu Buhari est monté au créneau pour dénoncer les violations constitutionnelles de certains dirigeants africains pour rester au pouvoir.

S’il y a un chef d’État qui est contre la non limitation des mandats c’est bel et bien Muhammadu Buhari. Ce dernier a déclaré sur son compte Twitter qu’il est pour un respect des limites constitutionnelles des mandats. En effet, la question des limitations des mandats en Afrique fait l’objet de débats poussant même des chefs d’Etats a monter au créneau.

ce n’est pas sa première sortie sur la question. Lors de son message de nouvel, Muhammadu Buhari avait déclaré qu’il ne fera pas un 3e mandat en tant que président du Nigeria. Ce, conformément à ce que lui a permis la Constitution de son pays. Cette mise au point du président Buhari intervient après plusieurs rumeurs et spéculations sur un éventuel forcing de Buhari afin de s’agripper au pouvoir. Pour rappel, Buhari, candidat malheureux aux élections présidentielles de 2003, 2007 et 2011 a été élu en mai 2015 et réélu en 2019

Il faut dire que celui de la Guinée Bissau également, Umaro Sissoco Embaló, rappelait que l’idée d’un troisième mandat n’est pas très éloignée d’un coup d’Etat constitutionnel. « Si la Cedeao veut intervenir dans un pays qui ne respecte pas l’ordre constitutionnel, elle devrait également penser à le faire dans ces deux pays où les Présidents ont été officiellement investis par leurs formations politiques respectives pour se porter candidat » avait suggéré Emballo à la CEDEAO.

Les propos du président de la République fédérale du Nigéria, membre influent de la Cedeao de surcroit, risquent de relancer les débats dans un contexte où plusieurs pays se préparent à des élections présidentielles dans les prochaines années. Après la troisième candidature d’Alassane Dramane Ouattara en Côte d’Ivoire, l’idée d’enlever la limitation des mandats est défendue dans plusieurs pays comme le Sénégal.

En 2024, une élection présidentielle aura lieu au Sénégal et le président en exercice a déjà fait deux mandats, la première de 2012 à 2019 et la seconde de 2019 à 2024. Entre temps, la constitution a connue une modification notamment sur la disposition qui concerne la durée du mandat. Ce dernier fut ramené de 7 à 5 ans depuis le référendum de 2016. Pour rappel, en 2011 de vives tensions au cours desquelles plus d’une dizaine de sénégalais ont perdu la vie. Ce soulèvement avaient suivi la validation de la troisième candidature du président Wade.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.